IEO-Arièja

IEO-Arièja

L’occitan, qu’es aquò? (version française)

L’occitan, ou langue d’oc, langue romane parlée depuis plus de 1000 ans environ, couvre un ensemble de territoires unissant l’Atlantique à la Méditerranée, les Alpes aux Pyrénées, limité au nord par le Massif central. De nos jours, les terres où l’occitan est parlé appartiennent à trois Etats : la France, pour la plus grande partie des 195 000 km2 des pays d’oc, l’Espagne, avec le Val d’Aran, et l’Italie avec une douzaine de vallées alpines. Dans le Val d’Aran, l’occitan (appelé localement aussi aranés) a le statut de langue co-officielle (avec l’espagnol et le catalan) et est la langue de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture dans les écoles ; dans les vallées alpines, la loi donne une certaine reconnaissance à la langue occitane.

Au Moyen Âge, l’occitan a été une grande langue de civilisation, avec les Troubadours (Trobadors) dont la poésie a illuminé toute l’Europe et qui est encore étudiée dans les universités du monde entier. L’occitan a aussi été une langue administrative, juridique, scientifique. De nombreux traités de sciences naturelles, d’anatomie, de chirurgie, de mathématiques ont été composés en occitan dont le fameux traité mathématique de Pamiers (vers 1440).

Si l’occitan a perdu son statut de langue administrative dans les terres occitanes du royaume de France en 1539 (ordonnance de Villers-Cotterêts de François Ier), il reste langue du peuple et de nombreux écrivains. Citons, parmi beaucoup d’autres, à titre d’exemple, Pèir de Garròs (XVIe siècle), Pèire Godolin (XVIIe siècle), Jean-Baptiste Fabre (XVIIIe siècle), Jansemin (XIXe siècle) et, bien sûr, Frederic Mistral, un des fondateurs du Félibrige en 1854, et Prix Nobel de Littérature en 1904.

C’est cette langue qui continue à produire des écrivains de qualité, des groupes et des chanteurs, des revues (dont un hebdomaire, La Setmana, et deux magazines pour les enfants, Papagai et Plumalhon), des émissions de radio, de télévision, etc. C’est cette langue que promeut depuis 1945 l’Institut d’Estudis Occitans, afin que, après plus de mille ans d’existence, elle continue à vivre et à se développer, et que le sort qui lui est fait s’améliore.

Pour en savoir plus sur les troubadours et la littérature occitane : une vidéo à voir ici !



19/02/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres